EQWIP HUB volunteers Valery Soucy and Sophia Wood Massicotte mingling with youth in Lima Norte

22 Avr Changer les choses au Pérou

Faites connaissance avec Sophia Wood Massicotte, l’une des premières volontaires des CARREFOURS EQWIP, qui revient d’un séjour de trois mois au Pérou, où elle a employé ses compétences à soutenir le développement des jeunes, à titre de leader mondiale.

De retour à Ottawa (Ontario), Sophia a pris le temps de nous raconter son expérience des CARREFOURS EQWIP, un nouveau projet novateur conjoint de Jeunesse Canada Monde et Youth Challenge International. Lisez son récit ci-dessous!

Bon retour au pays! Parlez-nous un peu de vous.

Je m’appelle Sophia Wood Massicotte. En mai 2015, j’ai obtenu mon baccalauréat en commerce international de l’Université Bishop’s. Depuis, j’ai effectué quelques contrats à court terme, puis j’ai participé aux CARREFOURS EQWIP au Pérou, une expérience de bénévolat qui a changé ma vie. J’envisage de faire un autre stage à l’étranger à l’automne [avec un autre organisme]. L’aventure se poursuit!

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous inscrire comme volontaire des CARREFOURS EQWIP?

Au départ, je voulais participer à un projet de Jeunesse Canada Monde. L’organisme a une excellente réputation, et j’avais entendu plusieurs bons témoignages de personnes qui avaient pris part à leurs expéditions. En 2014, j’ai décidé que je me présenterais comme volontaire après l’obtention de mon diplôme.

J’ai pris contact avec l’organisme pour me renseigner davantage, et j’ai eu la piqûre. J’ai alors découvert que Jeunesse Canada Monde et Youth Challenge International avaient lancé un nouveau projet appelé CARREFOURS EQWIP; on s’apprêtait à recruter la première cohorte de volontaires. J’ai soumis ma candidature et j’ai été choisie – génial!

EQWIP volunteers Natalia Westphal, Thomas Mckee and Sophia Wood Massicotte, meeting prospective youth participants at the HUB

Aimeriez-vous parler d’un moment d’apprentissage que vous avez vécu dans le cadre de votre expérience comme volontaire pour les CARREFOURS EQWIP?

C’était un peu une aventure d’être les tout premiers volontaires. Ça comportait des avantages et des inconvénients – tout était nouveau et différent, et il fallait s’adapter à un contexte changeant. Au début, nous ne savions pas à quoi nous attendre, et la structure de travail n’était pas encore bien établie, car nous étions les premiers volontaires, dans le cadre d’un nouveau projet.

Nous avons appris à adapter notre vision et nos attentes personnelles, et à célébrer nos réalisations. Parfois, nous avions l’impression de ne pas vraiment progresser, et c’était un peu frustrant, mais l’expérience consistait en fait à apprendre, à répondre aux besoins et à travailler ensemble.

Je devais aussi apprendre à être patiente. Comme je ne suis pas patiente de nature, j’ai beaucoup appris!

Réflexion faite, quelle est la plus grande leçon que vous avez tirée de votre expérience dans un CARREFOUR EQWIP?

J’ai beaucoup amélioré ma maîtrise de l’espagnol, et j’ai élargi mes réseaux professionnel et personnel. J’ai réussi à me faire une place à Lima, où j’ai tissé des liens très forts avec la population. Je me suis sentie utile comme volontaire du CARREFOUR EQWIP de Lima, et je me considère privilégiée d’avoir pu découvrir la cuisine, les gens, la musique et les merveilles naturelles du Pérou! Je n’ai pas perdu le goût du voyage, car depuis que je suis revenue, je pense déjà à ma prochaine aventure!

EQWIP HUBs volunteers and local staff in Lima

Que conseillez-vous à une personne qui envisage une affectation dans l’équipe des CARREFOURS EQWIP?

Modérez vos attentes quant à votre rôle de volontaire, et quant aux conditions de travail et aux coutumes du pays d’affectation. Il est aussi important d’avoir l’esprit ouvert, de garder une attitude positive, et de ne pas avoir peur d’essayer de nouvelles choses! Qu’il s’agisse d’exprimer votre opinion ou de goûter à de nouveaux aliments, c’est l’occasion de faire des expériences et de mûrir. Soyez également souples et patients, et rappelez-vous que d’une personne à l’autre, le choc culturel peut être différent et plus ou moins intense. Parfois, le rythme de travail est lent, ce qui peut provoquer de la frustration tout à fait normale. N’oubliez jamais qu’il s’agit d’un processus d’apprentissage!


 

CARREFOURS EQWIP est un projet conjoint de Jeunesse Canada Monde et Youth Challenge International, qui fait appel à de jeunes Canadiens bien formés, talentueux, passionnés par le développement des jeunes, et désireux d’acquérir une expérience internationale. Soumettez votre candidature dès aujourd’hui!